recherche

«Au cours des deux dernières années et demie, nous avons recruté environ 200 personnes, et environ 60% d’entre elles devaient occuper de nouveaux postes. Nous prévoyons encore le recrutement de 20 autres collaborateurs d’ici à la fin 2018, notamment des ingénieurs R&D, des techniciens, des chefs de produits et des ensembliers», explique Frédéric Fraikin, Directeur des Ressources Humaines Groupe chez Rotarex, leader mondial des systèmes et produits de contrôle haute précision, dont le siège est au Luxembourg. Il s’agit d’une expansion assez considérable de la main-d’œuvre qui compte actuellement 720 équivalents temps plein.

Rotarex n’est que l’une des nombreuses entreprises industrielles luxembourgeoises à recruter de nouveaux collaborateurs afin de poursuivre leurs stratégies de développement. Le fabricant de produits en matériaux durs Ceratizit recrute entre 15 et 20 personnes par mois, y compris des docteurs, des ouvriers qualifiés et des ingénieurs de maintenance et de production.

Un autre exemple est DuPont de Nemours, dont l’investissement de 340 millions d’euros récemment annoncé dans une nouvelle ligne de production de matériaux non tissés Tyvek® dans son usine de Luxembourg permettra de créer 120 postes hautement qualifiés. Fabricant de renforts textiles haut de gamme Glanzstoff, qui emploie un effectif de 145 personnes, recrute pour sa part du personnel de maintenance et d’ingénierie pour mettre en œuvre sa stratégie Industrie 4.0.

Capitaliser sur les tendances de l’industrie

Georges ThielenLe Luxembourg Materials & Manufacturing Cluster regroupe environ 80 entreprises industrielles, allant des start-ups aux grands groupes internationaux. «Les recrutements et les besoins de compétences de nos membres sont étroitement liés aux grandes tendances industrielles telles que la digitalisation ou le mouvement Industrie 4.0 avec l’automatisation et l’échange de données dans les technologies de fabrication», déclare Georges Thielen, Manager Governmental Relations and R&D Partnerships chez Goodyear Innovation Center Luxembourg.

Ce développement entraîne des besoins diversifiés en compétences. «Nous avons évidemment besoin d’un personnel de haut niveau -Docteurs, Masters, etc. – mais des techniciens qualifiés et des Bachelors sont également essentiels», explique M. Thielen. «Goodyear recrute environ 70 personnes pour sa nouvelle usine ‘Industrie 4.0’ à Dudelange dans le sud du Luxembourg, où nous avons en particulier besoin de travailleurs qualifiés tels que des détenteurs du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) ou similaire.»

Recrutement internationaux

Une particularité du marché du travail luxembourgeois est son caractère fortement international: près des deux tiers de la population active sont des citoyens étrangers et il est naturel que les employeurs industriels étendent leurs recherches de personnels chez les voisins de France, d’Allemagne et de Belgique. Ils sont également heureux d’accueillir des employés venant de plus loin.

«L’étendue géographique de nos recrutements augmente rapidement», confirme M. Thielen et mentionne à titre d’exemple le recrutement continu de doctorants et postdocs pour l’initiative R&D de Goodyear sur la mobilité intelligente et durable, menée conjointement avec le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology): «50% du personnel recruté pour ce projet proviennent des pays de l’UE et les 50% restants viennent principalement de Chine et d’Inde, ainsi que d’Amérique latinea.»

Opportunités de carrière attrayantes

Regis Heyberger MPGIl n’y a pas que géants industriels qui sont en expansion. La start-up Molecular Plasma Group (MPG) a vu le jour au Luxembourg il y a deux ans et est déjà passée de deux à six employés, avec une septième personne qui débutera en octobre de cette année.

«Nous produisons des machines innovantes et développons des solutions personnalisées basées sur notre technologie plasma. Nous avons donc besoin de personnel scientifique et technique expérimenté de haut niveau», explique le PDG Regis Heyberger. «Recruter ce type de profils peut être difficile pour une start-up: nous ne pouvons pas offrir les packages salariaux ou la sécurité des grandes entreprises bien établies. Mais d’un autre côté, nous proposons une opportunité unique de travailler avec une technologie totalement nouvelle sur le marché et d’interagir avec des clients très intéressants comme Airbus.»

De nationalité française, M. Heyberger a connu son premier emploi au Luxembourg en 2010 en tant que directeur de la R&D dans une grande entreprise. Après une période de travail dans d’autres pays, il est revenu lorsque MPG a été créée avec le soutien d’investisseurs luxembourgeois. «Le marché du travail luxembourgeois est très intéressant», dit-il. «Il y a beaucoup de possibilités d’emploi attrayantes dans des entreprises industrielles bien établies qui offrent des conditions de travail saines.» Ayant travaillé dans plusieurs pays (États-Unis, Japon, Allemagne, Belgique, Italie…), il souligne également combien le Luxembourg est un endroit où il fait bon vivre.

«Le Luxembourg est très dynamique»  convient M. Fraikin. «Si vous venez ici pour un emploi, que vous disposez d’un certain potentiel et que vous êtes en mesure de gagner la confiance de votre employeur, je pense qu’il est beaucoup plus facile de progresser professionnellement et d’avancer dans votre carrière que dans beaucoup d’autres pays.»

L’excellent choix d’offres d’emploi est un argument important pour de nombreux employeurs qui souhaitent attirer du personnel. «Il y a quelques décennies, notre recrutement de scientifiques était parfois entravé par l’absence d’un secteur de recherche public attractif. Mais avec le fort développement de l’Université du Luxembourg, du LIST et d’autres centres de recherche, cette difficulté a été totalement surmontée», estime M. Thielen. «C’est un très grand avantage. Si de nouveaux personnels viennent chez Goodyear, ils savent qu’ils ont d’autres choix et des options attrayantes en plus de ceux offerts par leur premier employeur.»

Si vous êtes intéressé par le marché du travail luxembourgeois, il existe plusieurs sites d’emploi, tels que www.monster.lu, www.moovijob.com et www.jobs.luqui proposent des offres d’emploi dans le secteur industriel. Vous pouvez également visiter directement les sites Web des membres du Luxembourg Materials & Manufacturing Cluster  pour connaître les opportunités de carrière qu’ils offrent.

Luxinnovation contribue au développement économique du Luxembourg en stimulant l’innovation, en alimentant la croissance internationale et en attirant des investisseurs étrangers sur le territoire national et est soutenue par: le ministère de l’Economie, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Chambre de Commerce, la Chambre des Métiers et FEDIL – The Voice of Luxembourg’s Industry.

Lire la suite

Succès pour l’édition 2022 de Tomorrow in Motion

05-07-2022

Avec près de 280 participants, le forum qui s’est déroulé à Metz a rempli ses objectifs. Les rendez-vous B2B ont été nombreux.
Lire la suite

Économie circulaire et durabilité

04-07-2022

La journée dédiée à l’économie circulaire, fin juin à Wiltz, a permis de rappeler l’importance de la mise en œuvre des principes de circularité dans notre quotidien.
Lire la suite

La Smart Manufacturing Week en 10 citations

24-06-2022

Voilà 10 moments forts de la 5e édition de la Smart Manufacturing Week, organisée par Luxinnovation du 8 au 10 juin 2022 à la Chambre de commerce à Luxembourg.
Lire la suite

Differdange en route vers la neutralité climatique

20-06-2022

Avec le soutien de Luxinnovation, la troisième plus grande ville du pays participe au projet européen afin de devenir neutre pour le climat et intelligente.
Lire la suite

Un secteur automobile mature et dynamique

17-06-2022

La cartographie du secteur au Luxembourg présentée début juin apporte de précieux enseignements sur sa structure.
Lire la suite

Resources all news

Fermer