recherche

Atman Haloui and Kenza Jouahri of LTIO CasablancaMonsieur Haloui, Madame Jouahri, vous jouez désormais un rôle-clé pour faciliter les relations commerciales entre le Maroc et le Luxembourg. Quels sont vos liens avec le Grand-Duché ?

Atman Haloui: Ils sont très étroits et profonds. D’une part, ce sont des liens professionnels, mais aussi personnels, car j’ai vécu au Luxembourg et connais très bien le pays. Je continue d’ailleurs de m’y rendre fréquemment.

Kenza Jouahri: Pour moi, cette collaboration approfondie avec le Luxembourg est une nouvelle aventure. Maintenant que j’ai intégré le LTIO, j’espère rapidement tisser des liens avec les acteurs de l’économie luxembourgeoise.

Quelles sont vos priorités au sein de ce LTIO qui a concrètement commencé ses activités ?

Atman Haloui: Notre priorité est d’être au service des entreprises luxembourgeoises qui souhaitent intervenir au Maroc et de promouvoir l’économie luxembourgeoise. Le LTIO sera le relai local et bien ancré afin d’être au côté des entreprises. L’objectif est aussi d’identifier les opportunités au Maroc, et plus largement en Afrique, pour les entreprises luxembourgeoises de différents secteurs.

Notre priorité est d’être au service des entreprises luxembourgeoises qui souhaitent intervenir au Maroc et de promouvoir l’économie luxembourgeoise.

Kenza Jouahri: Depuis le lancement du LTIO, nous nous concentrons, dans un premier temps, sur les secteurs qui regorgent de valeur ajoutée pour nos deux pays. Par exemple, le Maroc s’est doté de stratégies sectorielles dans les domaines du digital, de la fintech, de la logistique ou encore de l’efficacité énergétique afin d’attirer plus d’investissements locaux et étrangers. Toutefois, les priorités sectorielles sont multiples et adaptées aux entreprises luxembourgeoises.

Atman Haloui: Le rôle du LTIO est également d’accompagner les entreprises marocaines qui souhaitent s’installer au Luxembourg.

Quels services offrez-vous aux entreprises luxembourgeoises et marocaines ?

Kenza Jouahri: Nous nous positionnons comme un véritable carrefour entre un hub africain et un hub européen. Ainsi, en tant que LTIO, nous mettons à disposition des outils de promotion, d’accompagnement et de soutien, alignés avec les besoins des entreprises, mais aussi en adéquation avec les spécificités de chaque marché.

Atman Haloui: L’éventail des services offerts aux entreprises par le LTIO est large, mais axé sur une expérience locale. Ceci permettra surtout aux entreprises d’avoir un partenaire fiable durant toutes les étapes de leurs relations économiques et commerciales.

Quels types d’opportunités d’affaires le marché marocain offre-t-il aux entreprises luxembourgeoises ?

Kenza Jouahri: Le Maroc est un pays politiquement stable, qui jouit d’un environnement économique favorable aux affaires et d’une position stratégique reconnue en Afrique. Son économie est ouverte dans plusieurs domaines, tels que l’industrie automobile, l’économie verte et numérique, les énergies renouvelables, la finance ou encore l’immobilier et les BTP.

Le Maroc est un pays politiquement stable, qui jouit d’un environnement économique favorable aux affaires et d’une position stratégique reconnue en Afrique.

Atman Haloui: Le Maroc offre aux entreprises luxembourgeoises un large éventail d’opportunités, aussi bien dans les marchés publics que dans le secteur privé. Dans beaucoup de domaines, de nombreuses entreprises luxembourgeoises ont une offre parfaitement calibrée pour le marché marocain.

Quels sont vos premiers conseils pour les entreprises luxembourgeoises qui souhaitent s’établir sur le marché marocain ?

Atman Haloui: Au-delà de l’analyse du marché classique, à mon sens le point central est de s’assurer d’avoir de bons partenaires (fournisseurs, clients, sous-traitants, fiduciaire, etc.) et de tisser des liens de confiance. Bien entendu, se rendre au Maroc à la rencontre de ces partenaires sera essentiel pour s’assurer de la bonne fin du projet. Le marché marocain a évidemment ses spécificités, mais les entreprises luxembourgeoises, très ouvertes sur le monde, sont habituées aux différentes cultures.

Kenza Jouahri: Les entreprises souhaitant s’implanter au Maroc de manière proactive doivent nécessairement s’enquérir d’informations à même de leur permettre d’avoir une idée précise sur les spécificités du marché : sonder le climat d’affaires et s’informer des conditions d’entrée (procédure d’implantation, cadre administratif, régimes juridique et fiscal, procédures douanières et bancaire, accords, commerciaux, etc.). Je les invite à prendre contact avec les parties prenantes cibles pouvant les aider dans leur processus de développement. Nous sommes là pour les accompagner et les diriger vers les bons interlocuteurs.

Pensez-vous que le Luxembourg est une terre d’accueil intéressante pour les entreprises marocaines ?

Atman Haloui: Oui, clairement. Le Luxembourg doit être sur le radar de toutes les entreprises en tant que porte d’entrée fiable vers l’Europe. L’environnement luxembourgeois est très favorable aux affaires avec une ouverture très internationale. En plus, les compétences de très haut niveau et multiculturelles permettent de s’adapter aux entreprises arrivant du monde entier.

Le Luxembourg doit être sur le radar de toutes les entreprises en tant que porte d’entrée fiable vers l’Europe.

Kenza Jouahri: Reconnu pour sa stabilité économique et politique, le Luxembourg apporte une vision à long terme. En outre, le pays s’est doté d’une expertise prouvée dans divers secteurs tels que la finance, les NTIC, la logistique, l’efficacité énergétique ou encore l’industries, lui permettant d’attirer des investissements étrangers.

Lire la suite

Nouvelle stratégie nationale pour l'économie circulaire

08-02-2021

Le gouvernement luxembourgeois a pour objectif d'accélérer la mise en place de l'économie circulaire et de positionner le pays au niveau international comme un centre d'expertise dans ce domaine.
Lire la suite

Réseau E-DIH: un lancement réussi

29-01-2021

Le rideau s’est refermé sur la conférence de lancement du réseau européen des European Digital Innovation Hubs. Organisée en phygital par Luxinnovation, la Commission européenne et le projet DIHnet.eu représentant une dizaine d’organisations au total, cet événement a généré un fort intérêt de la part des participants et beaucoup d’interactions tout au long des deux journées en live.
Lire la suite

Devenez consultant officiel des programmes «Fit 4 Digital» et «Fit 4 Digital Packages»

15-01-2021

Le nouvel appel à candidatures pour devenir consultant officiel des programmes d'aide à la digitalisation, Fit 4 Digital et Fit 4 Digital Packages, est ouvert du 15 au 31 janvier minuit.
Lire la suite

La société coréenne Infiniq installe son siège européen au Luxembourg

12-01-2021

Infiniq, le spécialiste coréen de l'intelligence artificielle et des données d'apprentissage automatique, a annoncé l’établissement de son siège européen ventes et marketing au Luxembourg. Une décision qui a été facilitée par le Luxembourg Trade and Investment Office (LTIO) à Séoul et par Luxinnovation.
Lire la suite

Le Luxembourg accueille le Cleantech Forum Europe

11-01-2021

Le Luxembourg est le partenaire d'accueil du 2021 Cleantech Forum Europe, un événement international majeur dans le domaine des technologies propres. La conférence virtuelle, qui se déroulera du 12 au 14 janvier 2021, est une excellente occasion de présenter aux entreprises nationales et internationales l'engagement du Luxembourg en faveur de la durabilité et des technologies propres.
Lire la suite

Toutes les news

Fermer